Maîtresse Balkis, Dominatrice à Paris

Maitresse Balkis recherche une soubrette, à Paris

Pots-de-vin

J’aime dans les cadeaux cette idée de faveur,
de paradis anticipé, de voie expresse que le ciel prend,
à travers vous, pour me complaire.

Évidemment cela nous interdit les wishlists d’Amazon. Outre que ce site a usurpé le nom qui n’appartenait
qu’à mes cousines guerrières, ils n’ont presque jamais
rien de ce que j’aime.

Et puis il faut que vous preniez des risques,
celui du génie comme celui de l’erreur.

Voici donc, comme invitation, autorisation,
ou commandement à inventer, quelques idées qui pourraient m’enchanter:

Les langages qui m’intéressent : celui de la musique.
Vous pouvez m’offrir des partitions d’orchestre,
toutes sortes d’oeuvres.


Des livres d’art - mais attention, pas le tout-venant du beau livre : je veux soit des curiosa, soit des travaux d’ars inferno.


De la littérature : il me faut une jolie édition,
et un auteur mort. Pas de livres de poche.


Des fleurs : roses, lys, pivoines, renoncules…


Du rouge : à lèvres, à ongles.


Des bas : RHT, Fully Fashioned, en nylon seulement, j’insiste sur le nylon. Pas de lycra, ni de couture rapportée.
Taille 4 chez Cervin.


Des souliers : talons aiguille taille 40,5 ou 41 en fonction du chausseur ou du modèle. Prévoir la possibilité d’un échange.


Des objets incongrus, atypiques, mystérieux.
Ils doivent être anciens.


Des oiseaux ou des papillons naturalisés,
pour compléter une collection déjà bien fournie.

J’aime dans les cadeaux cette idée de faveur, de paradis anticipé, de voie expresse que le ciel prend, à travers vous, pour me complaire.

Évidemment cela nous interdit les wishlists d’Amazon. Outre que ce site a usurpé le nom qui n’appartenait qu’à mes cousines guerrières, ils n’ont presque jamais rien de ce que j’aime.

Et puis il faut que vous preniez des risques - celui du génie comme celui de l’erreur.

Voici donc, comme invitation, autorisation, ou commandement à inventer, quelques idées qui pourraient m’enchanter:

Les langages qui m’intéressent :
celui de la musique. Vous pouvez m’offrir des partitions d’orchestre,
toutes sortes d’oeuvres.


Des livres d’art - mais attention, pas le tout-venant du beau livre : je veux soit des curiosa, soit des travaux d’ars inferno.


De la littérature : il me faut une jolie édition, et un auteur mort.
Pas de livres de poche.


Des fleurs : roses, lys, pivoines, renoncules…


Du rouge : à lèvres, à ongles.


Des bas : RHT, Fully Fashioned, en nylon seulement, j’insiste sur le nylon.
Pas de lycra, ni de couture rapportée.
Taille 4 chez Cervin.


Des souliers : talons aiguille taille 40,5 ou 41 en fonction du chausseur ou du modèle. Prévoir la possibilité d’un échange.


Des objets incongrus, atypiques, mystérieux. Ils doivent être anciens.


Des oiseaux ou des papillons naturalisés, pour compléter une collection déjà bien fournie.